Chevaliers des arts et des lettres
Par Laurent Événements, JV/culture

Chevalier des Arts et des LettresCe lundi 13 mars Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication, remettra les insignes de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres à
Michel Ancel [◎] et Frédérick Raynal [◎]. Shigeru Miyamoto [◎] sera également admis et non reçu dans l’Ordre, puisqu’il n’est pas français.

Sans doute du fait de ce statut particulier, Miyamoto ne figure pas dans l’arrêté de Janvier 2006 (qui m’apprend à l’instant et en tout hors sujet que mon ancien professeur de langue et civilisation anglaises et américaines Jacques Darras sera fait officier des Arts et des Lettres).

TOUTE PREMIÈRE FOIS ?

Miyamoto donc, est en revanche bien mentionné dans le communiqué paru aujourd’hui sur le site du ministère. Ce communiqué précise par ailleurs que :

C’est la première fois que des créateurs de jeux vidéos se verront remettre cette distinction []

Ce qui est faux, puisqu’en 1999 c’est Philippe Ulrich [◎] qu’on avait décoré. C’était certes une époque différente puisque Madame Catherine Trautmann était à la tête de l’administration chargée des affaires culturelles en France, mais je m’étonne de ce communiqué oublieux et maladroit. Les images poncives de modernité et de vitesse qu’il utilise

(nouvelle [] dynamique [] en pleine évolution [] public de plus en plus nombreux)

associées à cette fausse “première fois” esquissent une conception de la nouveauté comme fin en soi. Mais je n’irai pas jusqu’à affirmer que le ministère de la communication préfère le culte de la modernité à la culture de la mémoire. Revenons à nos médailles.

C’est donc le ministre de la culture qui est chargé de l’exécution du décret ayant institué l’Ordre des Arts et des Lettres en 1957, et qui récompense les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde. Je n’ai trouvé aucune page expliquant l’Ordre sur le site du ministère de la culture.

AILLEURS QU’EN FRANCE

En Grande-Bretagne :

Ce n’est pas non plus la première fois qu’un créateur de jeux vidéo reçoit une distinction honorifique… hors de nos frontières puisque l’anglais Peter Molyneux [◎] a été cité en début d’année dans la liste de l’Order of the British Empire (équivalent anglais de notre Légion d’Honneur, décerné par la Reine) pour services rendus à l’industrie du JV.
L’OBE (Order of British Empire, Ordre de l’Empire Britannique) fut créé durant la première guerre mondiale par George V. Le seul critère est d’avoir rendu un service de grande valeur au Royaume Uni (valuable service), dans tout domaine possible. La devise de l’Ordre est ‘Pour Dieu et l’Empire’ (For God and the Empire).

Aux États-Unis :

L’américain Ralph Baer [◎] a lui aussi été décoré en février de la National Medal of Technology pour :

[] his groundbreaking and pioneering creation, development and commercialization of interactive video games, which spawned related uses, applications, and mega-industries in both the entertainment and education realms.

Traduction approximative :

[…] son action pionnière en termes de création, développement et commercialisation des jeux vidéo qui ont donné naissance à de nouveaux usages, applications et gigantesques industries aussi bien dans le domaine du loisir que dans celui de l’éducation.

La National medal of technology a été créée en 1980 et récompense

those who have made lasting contributions to America’s competitiveness, standard of living, and quality of life through technological innovation, and to recognize those who have made substantial contributions to strengthening the Nation’s technological workforce. By highlighting the national importance of technological innovation, the Medal also seeks to inspire future generations of Americans to prepare for and pursue technical careers to keep America at the forefront of global technology and economic leadership.

Traduction approximative

ceux qui ont apporté une contribution durable à la compétitivité et la qualité de vie de l’Amérique au travers d’innovations technologiques […] En soulignant l’importance nationale de l’innovation technologique, la médaille se veut inspiratrice des générations futures qui préparent et poursuivent des carrières techniques afin de garder l’Amérique à la pointe de la technologie et du leadership économique.

On voit que ces trois distinctions remises à des personnalités différentes du jeu vidéo récompensent des valeurs assez différentes. La médaille française juge de la valeur artistique des oeuvres de ses récipiendaires (notre bonne vieille spécificité de ministère de la culture qui suggère aux citoyens ce qui est bon et mauvais). L’Angleterre distingue très largement et plus simplement ceux qui lui ont rendu service (pour Dieu et l’Empire!). La décoration américaine semble très pragmatique puisque c’est le caractère inovant, compétitif et exemplaire qui est couronné.

Source : Joystiq.

Tags: , , , , , , , ,

Mise à jour Lundi 13 mars 2006 : on peut désormais trouver sur le site du ministère de la culture la retranscription des discours de la cérémonie de remise des insignes qui a eu lieu aujourd’hui. Il est intéressant de noter que le ton est nettement plus passionné et enlevé que celui du petit discours prononcé lors de la cérémonie de remise du même titre à Philippe Ulrich en 1999.

Nom de domaine et hébergement :ARTICLE SUIVANT -»

rss 3 comments
  1. Mercredi 17 mai 2006 @ 9h45 | #1

    Intéressant ! Il manque quelque chose cependant : je n’arrive pas à mettre des noms de jeux vidéo (jeux vidéo ne prend pas de “s” à ma connaissance) sur quelques-uns des noms des personnes citées, notamment Philippe Ulrich ou Ralph Baer.

    Merci encore Popoyt pour ton intérêt! Philippe Ulrich a réalisé L’arche du capitaine Blood, ou Kult et Ralph Baer a inventé Pong des années avant que Nolan Bushnell en fasse un grand succès commercial. En passant ta souris sur les noms dans l’article, tu obtiendras des informations supplémentaires et un clic dessus te renverra vers des sites plus détaillés sur ces personnes.
    Laurent

  2. Popoyt
    Lundi 22 mai 2006 @ 14h48 | #2

    Sans vouloir glisser vers le hors-sujet, depuis que Chantal Goya l’a reçue, cette distinction “Chevalier des Arts & des Lettres” a quand même légèrement perdu de sa superbe…

  3. Mardi 4 novembre 2008 @ 9h55 | #3

    Je trouve ton analyse très intéressante et pertinente ! (tiens, depuis le dernier billet je suis passée du vous au tu… j’espère que ça ne t’ennuie pas ;-) ).

comment on this article

Notice: All comments are moderated. Your comment will appear once approved.

Tags allowed: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>
Comment Preview:



794point8
(Petite bibliothèque vidéoludique)